Accueil / Agenda et actualités / Fil(s) d'infos et flux RSS / Le blog du correspondant Sud-Ouest

Le blog du correspondant Sud-Ouest

Labrit-Roquefort

  • Le repas des anciens a séduit
  • SAINT-JUSTIN

    ANCIENS-Saint-Justin.jpg

    (photo Jean-Marie Tinarrage)

    Samedi dernier 15 février, 120 convives de 60 ans et plus ont répondu à l'invitation de la mairie pour partager un repas convivial servi par les élus dans la rotonde du foyer municipal.<...

  • Alain Duprat tourne la page
  • BOURRIOT-BERGONCE

    DUPRAT-Bourriot.jpg

    Alain Duprat va quitter la mairie qu'il a fait construire à côté de l'école (photos Jean-Marie Tinarrage)

    Le dimanche 22 mars marquera un tournant dans la vie du maire Alain Duprat. Il conduira encore les opérations de vote mais, pour la première fois depuis 43 ans, son nom ne figurera pas sur les bulletins.

    Élu pour la première fois en 1977, il est adjoint au maire et délégué au Sivom. Puis, en 1989, il s'assoit dans le fauteuil de maire qu'il occupera durant 5 mandats. Pendant ces 30 années, il préside à partir de mai 2001 la communauté de communes du Pays de Roquefort (à la suite de Jean-Marc Boine) jusqu'à la fusion avec le Gabardan en décembre 2012.

    De nombreuses réalisations

    IMG_0530.JPGUne vie publique sur laquelle il se retourne sans nostalgie, avouant aujourd'hui n'avoir plus la foi. De ces 43 années, il retiendra le maintien de l'agence postale et de l'école grâce au regroupement pédagogique intercommunal avec ses voisins de Retjons puis Saint-Gor et enfin Vielle-Soubiran et Losse. Il aura aussi rempli trois lotissements, construit la mairie, aménagé l'ancienne gare, agrandi la salle polyvalente et rénové les églises de Bergonce et Bourriot.

    Surtout, avec l'aide de Jean-Marc Boine, conseiller général, il aura desservi en eau potable toutes les maisons, moyennant forages et réseau réalisé par les employés communaux. Ce qui n'a pas empêché une baisse démographique, aujourd'hui contenue. Autres temps forts, l'arrivée de l'A65 et, dans un autre registre, les échanges avec les amis alsaciens d'Uffheim. Au chapitre des mauvais souvenirs, il inscrit les tempêtes de 1999 et 2009 qui auront mis à mal les 680 hectares de forêt communale, replantée suite aux incendies de 1949, et dont 50 hectares furent gelés en 1985.

    IMG_5970.JPGAutre terrible moment que celui où il a dû annoncer à 3 familles le décès des trois Sébastien qui ne seront pas revenus des fêtes de Saint-Sébastien. Ou celui du décès accidentel, sous ses yeux, d'un employé communal. Telle est la vie d'un maire qui à l'aube de sa retraite porte un regard positif sur ses mandatures.

    "Tous les gens sont sympathiques" et il aura contribué à les rapprocher en parvenant à faire liste commune avec l'opposition. Il est loin le temps des 2 bureaux de vote (dont Bergonce).

    Une page se tourne, et non des moindres.<...

  • Les élus ont tout laissé en ordre
  • SAINT-JUSTIN
    conseil municipal

    MAISONMUSIQUE-Saint-Justin.jpg

    La Maison de la musique est une des réalisations phare de la mandature (photo Jean-Marie Tinarrage)

    Dernier conseil de la mandature pour des élus qui, en 6 ans et 46 réunions, ont ainsi passé ensemble une centaine de soirées. Merci à toutes et tous dira le maire Philippe Latry, "c'est grâce au débat et à l'échange des points de vue qu'on arrive à prendre des décisions".

    Ce mercredi 12 février, le vote des comptes administratifs était à l'ordre du jour. Un vote à l'unanimité pour le budget principal (le maire s'était retiré) d'un montant de 1 070 000 € et les 3 budgets annexes. Le résultat global est de 219 003 €, permettant un report en section de fonctionnement du budget 2020 (que préparera la nouvelle équipe) de 206 662 €, soit 5 000 € de mieux qu'au précédent exercice.

    Un endettement à la baisse

    À noter aussi le peu de restes à réaliser (13 000 €), puisque ce qui a été prévu a été fait. Un bon exercice expliqué par une vente de bois ou la compensation, à l'euro près, de la défunte taxe d'habitation et consolidé par l'absence de nouvel emprunt, la commune autofinançant les travaux réalisés (cimetière, arènes, huisseries de la mairie, porche de l'église...).

    Le maire a aussi souligné la bonne gestion des charges courantes avant d'annoncer que l'endettement avait baissé de 15 % au cours de la mandature, et ce, malgré l'ouverture d'un nouveau budget annexe dédié au Pôle santé des bastides. Ce dernier est en équilibre (positif de 1,81 €) avec achat de la grange attenante. Le budget annexe logement dégage un excédent de 332 € malgré quelques vacances de loyers. Enfin, le photovoltaïque est toujours au beau fixe avec 78 800 € de vente d'électricité pour un excédent final de 7 568 € après paiement des annuités de l'emprunt initial.

    D'un sujet à l'autre

    Ce dernier conseil a permis de valider la promesse de vente de 60 m2 pour l'implantation d'un pylône route de Lacquy et le lancement d'une enquête publique pour le chemin de Bidouat, préalable réglementaire à la vente d'une parcelle du domaine public. La convention annuelle de mutualisation avec la commune d'Estigarde (mise à disposition de journées de personnel et de matériel) a été aménagée et renouvelée.

    Pour terminer, le maire et les adjoints ont remis un petit cadeau aux sept partants.<...

  • Devoirs de mémoire
  • BROCAS-LES-FORGES

    SOUVENIR-Brocas.jpg

    Maxime Etcheverry et Titouan Canu-Monget, du lycée Charles-Despiau de Mont de Marsan, ont relaté leur voyage de mémoire dans le Vercors (photos Jean-Marie Tinarrage)

    Samedi dernier 8 février, le Comité Montois du Souvenir Français tenait sa réunion annuelle à Brocas, fief du président Philippe Mailho. Après avoir fait observer une minute de silence à la mémoire de Jean de Tremeuge, "l’un des nôtres qui nous ont quittés en 2019", le président annonçait que les effectifs se maintenaient autour des 70 adhérents auxquels s'ajoutent les nombreux élèves du lycée Despiau, que leurs professeurs font adhérer moyennant l'euro symbolique. Un juste retour par rapport aux aides versées par le Comité pour financer les voyages scolaires sur les lieux de mémoire.

    IMG_2391.JPGDuruy, Cassaigne et Despiau

    Philippe Mailho rappelait qu'en 2019, avec le concours de la délégation générale des Landes et du siège national, quatre voyages ont été financés (1 500 € à chacun) pour les lycées Victor Duruy, Jean Cassaigne et Charles Despiau, ce dernier ayant dépêché 2 professeurs et 2 élèves pour parler de leur séjour à Lyon et dans le Vercors. "Un voyage très impressionnant" dans ces hauts lieux de la Résistance que sont la Maison d'Yzieu, "moment majeur de ce voyage", Vessieux en Vercors, la grotte de la Luire ou La Chapelle en Vercors.

    Tombes et carrés militaires

    Le président Mailho a aussi rappelé les 52 cérémonies officielles ou militaires ainsi que les réunions (dont le forum montois des associations) auxquelles a participé le Comité Montois. Il a aussi fait un point sur les 49 tombes (isolées ou en carrés militaires) entretenues par le Souvenir Français, la dernière se trouvant à Sarbazan (Sud-Ouest du 11 décembre 2019).

    Au rang des projets, on retiendra le financement de nouveaux voyages (dont celui du lycée Despiau dans les Flandres) ou le projet de Garein où se trouvait un camp de prisonniers de tirailleurs Sénégalais (stade de football) dont plusieurs reposent au cimetière. Une stèle à la mémoire d'un aviateur devrait aussi être posée et une aide octroyée pour la restauration du monument aux morts.

    Porte-drapeaux en tête, la nombreuse assistance - parmi laquelle le maire Jean-Luc Blanc-Simon - se dirigeait ensuite vers le monument aux morts pour clôturer cette réunion annuelle.<...

  • Les 100 ans de Léonie Morice
  • ROQUEFORT

    MORICE-Roquefort.jpg

    Léonie Morice entourée par les siens (photo famille Morice)

    Léonie Morice a fêté ses 100 ans le 6 février dernier à l'EHPAD Résidence des Landes à Roquefort, entourée de ses enfants, petits et arrières petits enfants, cousins et amis.<...

Plan du site

Notre village

Agenda et actualités

Vie municipale

Vie pratique

Vie associative