Accueil / Agenda et actualités / Fil(s) d'infos et flux RSS / Le blog du correspondant Sud-Ouest

Le blog du correspondant Sud-Ouest

Labrit-Roquefort

  • Visite surprise au centre de vaccination
  • SARBAZAN - SAINT-JUSTIN

    PSB PREFETE2-Sarbazan.jpg

    Vendredi après-midi, la préfète a visité le centre de vaccination du Pôle de santé des bastides, site de Sarbazan (photo Jean-Marie Tinarrage) 

    Ce vendredi 7 mai, la préfète des Landes Cécile Bigot-Dekeyzer, a profité d'un déplacement à Gabarret pour passer à Sarbazan visiter le centre de vaccination du Pôle de santé des Bastides, antenne de Labrit.

    Elle a annoncé qu'avec 30,4 % de vaccinés, le département des Landes est au-dessus du taux régional et national. Preuve que l'organisation et le maillage mis en place, au plus près des patients, sont bien adapté au milieu rural. Elle soulignait aussi l'importance de l'implication du CIAS dans le processus. <...

  • Plein de soleil et de visiteurs pour le retour des Floralies
  • GAREIN

    FLORALIES21-Garein8.jpg

    Les Floralies de Garein se poursuivent ce dimanche de 9H à 18H, avec masque obligatoire et jauge de fréquentation. On attend au moins autant de monde que ce samedi lors duquel le millier de visiteurs a été largement dépassé (photos Jean-Marie Tinarrage)

    Hier matin samedi 8 mai, la 35e édition des Floralies de Garein s'est ouverte sous les meilleurs auspices : du soleil, de larges sourires dans les yeux des visiteurs masqués, venus en nombre dès l'ouverture, et beaucoup de plaisir du côté des professionnels, heureux de retrouver enfin un marché en vente directe pour leurs productions. Car il semblerait que la plupart ont plutôt bien traversé cette longue période de confinements grâce à la vente sur l'exploitation ou bien en ligne, deux pratiques qu'ils ont mises en place plus vite que prévu.

    FLORALIES21-Garein1.jpgUn plaisir partagé par le président Philippe Birot et les 80 bénévoles des associations locales, regroupées autour de cette manifestation pour s'occuper des entrées et du comptage (10 personnes mobilisées en permanence) ou assurer le gardiennage et la restauration avec une formule à emporter au succès plus important que prévu. Sans oublier les adolescents du service brouette qui acheminent les achats jusque dans les coffres des voitures.

    "O gué, vive la rose"

    Dans ce superbe jardin éphémère, où les rosiers sont rois, on ne sait plus où donner de la tête tant les variétés sont grandes et les fragrances envoûtantes. On en oublierait presque de repartir avec les plants de tomates pas comme les autres qu'attendent les potagers pour garnir les assiettes gourmandes de l'été auquel la météo du jour fait forcément rêver.

    FL0RALIES21-Garein2.jpgMais il est des stands plus discrets où se niche l'originalité. Par exemple "Lamisèla" où Magali Laborde, installée à Mialos (64), propose ses plantes aromatiques et condimentaires dont les feuilles se mangent fraîches ou s'infusent en tisane. Et pourquoi ne pas les boire en sirop ou eau aromatisée que Magali commence à développer ? Aux jardiniers les plus cool, Lamisèla propose des légumes perpétuels comme l'oseille sanguine ou l'oignon rocambole accompagné de ses cousins l'ail et le poireau : plus petits, ils sont aussi plus concentrés en goût et ne nécessitent aucun entretien. Au grand désespoir des plants utiles comme les mellifères, les insectifuges ou les fertilisants dont on fait des purins (ortie, prêle, tanaisie...).

    FLORALIES21-Garein6.jpgAssurément plus exotique mais tout aussi original, le stand Cédric Carnivore's attire les curieux comme le sucre les mouches qui se font prendre sur ses sarracenias. Une espèce rustique et spectaculaire qui supporte le froid et le gel pour peu qu'elle ait toujours les pieds dans l'eau dans un sol sans engrais, ce qui lui serait fatal. Des plantes plus insectivores que carnivores, friandes de frelon asiatique, même si escargots, limaces et souris (pour les plus gros spécimens) n'ont qu'à bien se tenir : enzymes et bactéries sont à pied d'œuvre (plus d'info sur cedric-carnivores.fr).

    On retrouvera finalement nos habitudes auprès des nombreux pépiniéristes présents sur ces Floralies. Des professionnels à l'écoute des clients à qui ils prodiguent volontiers de précieux conseils. Comme Cathy Brèthes qui recommande de faire ses plantations d'été (tomates, géraniums, haricots...) lorsque le chêne Tauzin a mis ses feuilles, signe que les gelées sont passées : les saints de glace (11, 12 et 13 mai) perdent de leur autorité...<...

  • Floralies : précisions et recommandation
  • GAREIN

    Pour des mesures de sécurité sanitaire, la jauge a été ramenée à 2 000 personnes maximum sur le site habituel des Floralies. De fait, pour éviter de patienter avant de pouvoir entrer, les organisateurs invitent tous ceux qui le peuvent à privilégier la visite matinale (dès 9 heures).<...

  • Les Floralies de retour après une année blanche
  • GAREIN

    FLORALIES-Garein.jpg

    Les Floralies de Garein, un énorme marché aux fleurs dans un cadre exceptionnel (photos Jean-Marie Tinarrage)

    Après une année blanche pour cause de pandémie, la plus grande manifestation florale du département se déroulera en version adaptée, le samedi 8 et le dimanche 9 mai de 9H à 18H.

    Après la grande frustration de 2020 qui restera une année sans, les organisateurs bénévoles avaient vraiment à cœur de renouer avec leurs belles Floralies de Garein. Quitte à faire des concessions (en accord avec les services de l'Etat), à commencer par le report d'une semaine afin d'échapper à la contrainte des 10 kilomètres et à l'interdiction des déplacements interrégionaux.

    gareinEt comme on ne fait pas du neuf avec du vieux, Cyrille Vidal, qui avait composé l'affiche de la feu édition 2020, en a créé une nouvelle, tout à fait de circonstance. Le double Meilleur ouvrier de France (portrait puis photo industrielle) , installé à Aire sur l'Adour, a eu l'idée de demander à Stéphanie Dufau, fleuriste à Nogaro ("Accent végétal"), d'habiller de fleurs fraîches et bien colorées le masque dont la version basique sera obligatoire pour ces Floralies 2021. Un "clin d'œil Covid" qui complète son originale série sur les gestes barrière (à voir sur son site) : une façon d'entretenir imagination et créativité dans un métier considéré comme non essentiel.

    Autre frustrée de 2020, Sarah Robaky ne pourra pas déployer son talent sur tout le site et en particulier sur l'église dont elle avait prévu de fleurir... le toit ! "C'est pas tous les jours qu'on peut faire du grand décor" dit la fleuriste Paloise qui viendra ce jeudi ajouter les fleurs fraîches sur la décoration bordant la route départementale afin de donner couleurs et "peps" dont fleuristes, horticulteurs et pépiniéristes ont particulièrement besoin.

    Un tour au marché

    Comme Jean-François Bouchan (Maison Tastet), fidèle des fidèles depuis le début des Floralies (1985) qui, sur 7 marchés ne fera que celui de Garein, les 6 autres ayant été annulés. C'est donc avec grand plaisir qu'il proposera ses plants de fleurs et légumes (le report d'une semaine n'a aucune incidence sur les plantations), tout en prodiguant de bons conseils, notamment à quelques jours des saints de glace (11, 12 et 13 mai).

    gareinMême besoin de travailler pour la roseraie Philippe Marro, qui se rendra Floralies avec enthousiasme suite aux annulations de plusieurs marchés. Elle retrouvera sa place, devant l'enclos de l'église, offrant à cette dernière un premier plan tout en couleurs et odeurs. L'horticulteur Sud-Girondin est un "éleveur", qui peaufine le travail du créateur et du greffeur, en hébergeant, de quelques mois jusqu'à 2 ans, les meilleurs rosiers qu'il sélectionne chez les "obtenteurs". Une fiche pratique d'entretien sera remise à tout acheteur, incité à utiliser un purin de plantes en cette année à pucerons.

    Rosiers anciens et modernes, anglais, aromatiques, de collection, buissons, grimpants ou arbustifs, enrichissent un catalogue riche de 700 variétés.

    À RETENIR

    Covid oblige, le site est agrandi de 40 % et clôturé, avec 2 entrées (salle des fêtes et école), et comptage des visiteurs (3 500 simultanément). Pas de buvette ni de restauration (seule la vente à emporter est permise).

    > Entrée gratuite, port du masque obligatoire ; parkings à proximité.

  • Amis du Temple des bastides : "prudents mais pas timorés"
  • LABASTIDE D'ARMAGNAC

    TEMPLE1-Labastide.jpg

    Les belles sculptures animalières de Chanel Clamen ont été présentées en juillet dernier (photo archives Jean-Marie Tinarrage)

    À défaut de pouvoir organiser son assemblée générale, l'association des Amis du Temple des bastides a adressé par mail ou courrier son bilan d'activité 2020. Car, malgré le contexte sanitaire, le Temple a fonctionné l'été dernier, dans le strict respect du protocole sanitaire. En juillet, les peintures de Marc Courtois associées aux sculptures en terre cuite de Chanel Clamen ont attiré 250 visiteurs captivés par la série animalière et les bustes de grands hommes comme Léopold Sédar Senghor ou Nelson Mandela. Ils auront été 470 en août pour les belles images de Sue Aran et Colby Chester, 2 photographes originaires des Etats-Unis, associés à Ludovic Asnard, designer en mobilier alliant bois, métal et lumière.

    Deux expositions cet été

    "Prudents mais pas timorés", selon les mots de la présidente Janine Ricoti, les Amis du Temple proposeront 2 expositions cet été : peintures et photographies de Jean-Bernard Lafitte en juillet et peintures de Benoit Varenber et photographies de Patrice Mariolan en août.

    Reste à savoir si le très convivial pot de vernissage pourra être offert aux amis et visiteurs.

    Ce qui n'empêchera pas le plaisir des yeux à travers le retour tant attendu du beau dans notre champ de vision, assombri jusque-là par des mois de confinement.<...

Plan du site

Notre village

Agenda et actualités

Vie municipale

Vie pratique

Vie associative